Mariages azerbaïdjanais

Contenu



La conclusion du mariage, la création d'une famille dans tous les pays depuis l'Antiquité a été considérée comme l'événement le plus important de la vie humaine, car cela a marqué la transition vers un nouveau statut et la naissance précoce de la progéniture. L'Azerbaïdjan ne fait pas exception, mais l'attitude à l'égard du mariage est sérieuse. Le mariage azerbaïdjanais est une énorme fête à l'échelle. Avant son début, pendant et après la célébration, de nombreux rituels et cérémonies ont lieu, les coutumes sont prises en compte. Un grand nombre de personnes participent au processus d'organisation et de conduite de la célébration - des proches parents aux voisins.

Le choix de la future mariée

Depuis l'enfance, les filles azerbaïdjanaises apprennent à être modestes, elles passent beaucoup de temps avec leurs amis et évitent les compagnies masculines. Même maintenant, lorsque les jeunes sont devenus plus libres de choisir une seconde moitié, c'est principalement un homme qui le fait, car toutes les épouses azerbaïdjanaises n'ont pas un contact étroit avec les mariés avant le mariage. Après avoir choisi une fille, le marié demande la permission aux parents. En règle générale, ils soutiennent leur fils, mais leur refus devient souvent la raison pour laquelle un jeune homme change d'avis.

Vient ensuite l'étape du soi-disant message. Comment cela se produit: premièrement, un homme choisit un intermédiaire - un proche parent, elle est engagée dans la découverte de la situation financière de la fille, le statut de ses parents dans la société. Elle détermine également si le marié azerbaïdjanais est en mesure de faire d'elle un couple digne, car s'il n'est pas assez riche pour subvenir aux besoins de sa famille, les parents de la mariée peuvent ne pas accepter le mariage, même au stade de petits mariages. Un parent apprend également sur l’économie de la fille, sa santé, son éducation.

Belle mariée azerbaïdjanaise

L'âge de la future épouse azerbaïdjanaise est pratiquement hors de propos - selon les traditions musulmanes, une jeune fille peut être mariée même à 14-15 ans. Une fois que le marié a choisi une épouse convenable, ses parents envoient le même intermédiaire ou une autre personne du plus proche parent pour informer le père et la mère de la jeune fille des intentions du jeune marié. S'ils sont d'accord, la date du matchmaking à venir est fixée.

Matchmaking

En Azerbaïdjan, la mise en relation avant le mariage se déroule en deux étapes:

  1. Petit matchmaking.

Après avoir reçu une réponse, le père du marié communique avec la famille pour connaître son opinion sur la fille azerbaïdjanaise et le mariage à venir - chaque mot a du poids. Une fois les discussions terminées, la famille du marié azerbaïdjanais envoie des marieurs dans la maison de la future épouse. En règle générale, les femmes de la famille du marié - la mère et un autre parent proche (la sœur de la mère, sa fille aînée) - sont les premières à aller à une petite rencontre. Cela est dû à la conviction que seule une mère peut vraiment comprendre le cœur d'une fille.

Préparer une table pour les petits matchs azerbaïdjanais

Lorsque les femmes chefs de famille ont décidé de poursuivre l'événement, les pères se rencontrent. Le père du marié vient avec trois autres hommes azerbaïdjanais - il peut s'agir de proches parents (frère, père) ou de personnes respectées de la ville ou du village. Il annonce l’intention de son fils d’épouser la jeune mariée. Premièrement, le père de la fille refuse avec les mots: «J'ai besoin de connaître l'opinion de ma fille». Aux questions sur le mariage à venir, la jeune fille se tait, ce qui signifie son consentement.

Les marieurs quittent la maison, et une décision finale les attend lors d'un grand matchmaking.

  1. Grand matchmaking.

Lorsque l'étape du petit matchmaking azerbaïdjanais est passée, le chef de famille du marié invite des proches pour discuter de l'événement à venir. La moitié féminine de la famille du jeune homme se rend chez la mariée pour connaître son opinion sur le futur mariage. Lorsque les réponses de la mariée sont reçues, les femmes désignent le jour de l'arrivée des marieurs. Le temps passe, la date du matchmaking arrive, les messagers viennent, ils sont mis en tête de table.

Grande rencontre azerbaïdjanaise

De nombreux parents de la fille sont présents à la rencontre, à l'exception de la mère - elle passe du temps avec sa fille pour une promenade, afin de ne pas être à la maison en ce moment. Après avoir discuté de questions étrangères - cultures, météo, politique, autres nouvelles - les parents des marieurs posent la question principale: «Voulez-vous nous donner une belle fille?» Si la famille azerbaïdjanaise décide de ne pas épouser leur fille, elle refuse. Si les parents sont d'accord, ils demandent aux marieurs le temps de réfléchir - cela signifie qu'ils viendront une deuxième fois.

La famille de la mariée azerbaïdjanaise invite de nombreux invités à la deuxième arrivée des envoyés, met la table, cette fois la mère de la mariée est présente lors du matchmaking, mais ne dit pas un mot. Les parents-marieurs reviennent, ils sont bien reçus, ils sont sûrs de traiter. La communication a lieu sur des sujets abstraits. Après un certain temps, l'un des entremetteurs du marié pose la question: «Que dis-tu cette fois?» Lors de la deuxième visite, ils refusent rarement, par conséquent, en règle générale, le père de la mariée dit: «Allah les bénisse!»

Plats pour la fête azerbaïdjanaise

Du thé sucré est servi aux invités et la sœur de la future épouse court féliciter la mariée azerbaïdjanaise (elle attend la décision de son amie) après le mariage. Lorsque l'étape du grand jumelage est terminée et que les invités sont rentrés chez eux, la fille rentre chez elle, ses proches parents la félicitent pour le mariage imminent - parents, frères, sœurs. En ce jour, lors des félicitations au héros de l'occasion, il est de coutume de pleurer.

Fiançailles petites et grandes

Comme le matchmaking, les fiançailles des jeunes avant leur mariage en Azerbaïdjan se déroulent en deux temps.

  1. Petites fiançailles.

Cette étape de préparation avant le mariage est effectuée dans le mois suivant le consentement du père et de la mère de la mariée pour le mariage. Des proches parents du marié visitent la maison de la future épouse pour effectuer un petit engagement. La fille elle-même est assise entourée de 20 à 30 personnes (ce sont ses pairs). Il est de la responsabilité de l'un des envoyés de mettre la bague au doigt de la beauté, de se couvrir la tête avec un foulard, puis d'essayer au moins un petit morceau de douceur.

La seconde moitié de la douceur azerbaïdjanaise, dont l'envoyé a mordu une partie, est attribuée au futur conjoint. Lorsque les parents du marié partent, ils mettent la table avec des bonbons qui apparaissent constamment pendant le mariage azerbaïdjanais - on considère qu'ils procurent une abondance future à la famille, la fertilité. Lorsque tous les invités, ainsi que les demoiselles d'honneur, ont mangé, la partie de bachelorette commence.

C'est intéressant dans le vieux rite azerbaïdjanais: la mariée met à son tour la main sur la tête des filles célibataires, elles essaient sa bague. On croyait que la première, essayant la bague de la future épouse, allait bientôt fêter elle-même le mariage. Après la soirée entre célibataires, les copines de la mariée ont effectué une autre cérémonie azerbaïdjanaise: elles ont mis deux bonbons identiques sous leurs oreillers pour voir leur amoureux en rêve.

Délicieux bonbons azerbaïdjanais
  1. Grandes fiançailles.

Quelques mois après le petit engagement, la deuxième étape de la coutume azerbaïdjanaise a lieu. C'est une vraie fête à laquelle les deux parties se préparent sérieusement. La famille de la future épouse prépare une table de fête, bien que souvent toutes sortes de produits (par exemple, de la viande, de la farine, des légumes, des bonbons, de l'alcool) envoient la famille du marié. Il n'est pas habituel d'envoyer uniquement un arc, car il a longtemps été considéré comme un signe d'amertume dans le mariage après le mariage..

Pendant les grandes fiançailles, de nombreux invités sont présents - des plus proches parents aux voisins. Cela est dû au fait que le mariage azerbaïdjanais est basé non seulement sur l'amour des jeunes, mais aussi sur l'approbation de la société. La société est devenue un témoin important dans la préparation du mariage, on pensait auparavant que cela renforcerait les liens du mariage.

Le parent du héros de la future célébration le jour des fiançailles devait apporter tout le nécessaire à la vie heureuse de la mariée - ils ne donnaient pas seulement des chaussures, que plus tard, après un certain temps, la belle-mère apporta. Les gros cadeaux étaient emballés dans des coffres attachés avec des rubans rouges, les petits étaient posés sur des plateaux en cuivre, recouverts de couvre-lits multicolores. Ces plateaux étaient appelés honchas et étaient une partie indispensable de l'action dans les temps anciens, ils sont utilisés à notre époque. Les familles riches ont souvent invité des musiciens à accompagner l'offre de ces cadeaux.

Grandes fiançailles azerbaïdjanaises

Exemples de cadeaux apportés par un époux azerbaïdjanais:

  • coupes pour robes
  • foulards colorés
  • décoration
  • bas
  • bonbons

Après avoir présenté les cadeaux, une alliance a été posée au doigt de la future épouse. Ensuite, les deux familles se sont assises à la table pour discuter de la taille de la rançon pour la mariée. Un point important du montant de la rançon a été déterminé par le bien-être de la fille, son activité économique et le respect de la communauté pour sa famille - les frais de mariage ont été payés pour l'argent reçu pendant la rançon, et ils sont également allés acheter une dot.

Traditionnellement, en plus de la rançon ou au lieu de cela, un accord de mariage était conclu, qui garantissait à la mariée une récompense monétaire au cas où le mari déciderait de divorcer. Après les fiançailles et jusqu'au mariage, un temps différent s'est écoulé - de plusieurs mois à plusieurs années. La fille a passé tout ce temps à la maison et la famille du marié a continué à lui envoyer des cadeaux - divers vêtements, articles pour décorer et faciliter la vie quotidienne, fruits frais, bonbons. Un taureau vivant a servi de cadeau pendant la fête du sacrifice.

Après la fin de la journée de fiançailles, le parent azerbaïdjanais du héros de l'occasion s'est réuni autour de la mariée, a regardé les cadeaux, a félicité la jeune fille pour le mariage imminent.

Bull est un cadeau de mariage traditionnel en Azerbaïdjan

Quelque temps après un grand fiançailles, la famille de la mariée entre dans l'entreprise: envoie des cadeaux à son futur mari sur les mêmes plateaux en cuivre. Le premier est pour le marié, le second avec des cadeaux pour les hommes, le troisième pour les femmes, le reste est généreusement rempli de bonbons, de fruits. Cette fois, la table est dressée de l'autre côté, bien qu'un nombre beaucoup plus restreint d'invités se réunissent. Après une petite fête, un parent de la mariée raconte à qui le plateau est destiné, la mère du futur conjoint la remercie, les invités se dispersent.

Tâches pré-mariage

Tout le monde se prépare avec soin pour la célébration azerbaïdjanaise, car le mariage unit les âmes de deux amoureux. Beaucoup de problèmes avant le mariage attendent la famille des deux côtés. Avant l'événement est requis «conversation», dont la date est fixée par le chef de famille du marié. Deux parties masculines (proches parents d'un jeune homme et d'une fille qui se marient) se mettent d'accord, choisissent un jour de mariage, qui selon la légende sera le plus favorable pour créer une famille, décide des détails de la célébration azerbaïdjanaise - l'accompagnement musical de la célébration, le nombre d'invités, le menu.

La plupart du temps, les frais de mariage sont à la charge des proches du marié azerbaïdjanais, mais il arrive souvent que la famille de la mariée refuse, imposant tout le mariage à elle-même. Après avoir atteint un accord, les participants «conversation» divergent, se souhaitant du bien et du bonheur.

Coutume azerbaïdjanaise - conversation avant le mariage

Cadeaux de mariage et dot

Une mariée azerbaïdjanaise accepte les cadeaux d'un époux tout au long du mariage, du mariage avec le mariage officiel. On lui a donné des chaussures, des bijoux et des vêtements. Lors d'une des fêtes nationales, le héros de l'occasion reçoit un ensemble de cadeaux intéressant - une belle robe, une écharpe rouge, des bijoux et un agneau dont les cornes sont peintes au henné sont portées sur une corde. Traditionnellement, toutes sortes de bonbons et de fruits sont apportés sur des plateaux. La mariée elle-même reçoit également du henné et ses copines se peignent les mains, les jambes, se teignent les cheveux.

Avant le jour solennel du mariage azerbaïdjanais, la dot de la mariée est apportée à la maison de son mari par ses parents masculins (frère ou oncle) - ce sont ses effets personnels et ses articles ménagers. La future belle-mère fait un cadeau au porteur. Lorsqu'il quitte la maison, les amis de la mariée azerbaïdjanaise viennent organiser une dot, ranger, remettre de l'ordre, décorer la pièce. Les filles doivent recevoir des cadeaux de l'hôtesse à la maison.

Tâches pré-mariage des familles azerbaïdjanaises

La cérémonie «brocart bicini»

«Brocade bicini» de la langue azerbaïdjanaise se traduit par «couper des vêtements». Cet événement a également lieu quelques jours avant le mariage. Les femmes des deux côtés se promènent avec des danses, des chansons. Au cours de la cérémonie, un mentor de la mariée est choisi, qui amènera le conjoint à la maison de son mari, décorera ses mains et ses pieds avec des dessins au henné et l'habillera. En règle générale, une femme azerbaïdjanaise avec des années d'expérience, avec des enfants et non diluée, avec une bonne réputation publique, est devenue mentor.

Faire du pain

De nombreuses traditions azerbaïdjanaises sont étroitement liées au pain, car il est un symbole d'abondance, de richesse et de fertilité. Par exemple, avant de quitter la maison du père, une épouse azerbaïdjanaise a dû faire le tour du pain cuit trois fois pour que cette famille soit en sécurité sans lui. De plus, afin de protéger ses futurs parents des mauvais esprits, pour fournir l'abondance, la fille a pris un morceau de pain du nid de ses parents dans sa future maison.

Faire du pain pour le mariage à venir est une coutume traditionnelle des familles azerbaïdjanaises, tenue 2 à 3 jours avant l'événement.

  • Tout d'abord, choisissez une maison où le pain sera cuit - de la mariée ou du marié.
  • Ensuite, ils essaient de faire une bonne pâte, la roulent, font cuire du pain pita.
  • Lorsque la friandise est cuite, les femmes remercient l'hôtesse de la maison pour l'espace fourni, souhaitent la richesse et toujours du pain chaud sur la table.

Le pain - un symbole de fertilité et de fertilité

Mahr (rançon)

Mahr est une certaine somme d'argent ou un héritage matériel qui sera remis à une femme azerbaïdjanaise si le conjoint décide de divorcer ou en cas de décès. Ils conviennent de mahr avant le mariage, tout cela est documenté dans le contrat de mariage. Si une femme décide de quitter la maison de son mari, elle ne recevra pas de rançon et ne pourra pas récupérer les cadeaux, ainsi que les biens acquis conjointement avec son mari azerbaïdjanais..

Voir la mariée

Voir la mariée azerbaïdjanaise est une ancienne tradition du mariage. Voir au loin est plein de beau symbolisme. D'abord, les gens du marié viennent chercher la mariée azerbaïdjanaise, ils dansent, chantent. La mariée attend dans les coulisses derrière une porte fermée, la clé que les invités recevront après la livraison du cadeau. Après le cadeau, les parents bénissent la fille azerbaïdjanaise, pansent sa taille avec un ruban rouge, jettent un voile sur sa tête et l'emmènent dans la cour - là, un grand feu est allumé.

Attachez un ruban rouge à une fille azerbaïdjanaise
  • La mariée azerbaïdjanaise est trois fois encerclée autour du feu - cela promet lumière et chaleur pour la future maison.
  • Une pierre est lancée après elle pour que les murs de cette maison soient solides.
  • Ensuite, ils versent quelques gouttes d'eau sous les pieds pour que la fille ne se sente pas triste et ne pleure pas.
  • Une assiette est posée sur le seuil de la nouvelle maison, que la mariée azerbaïdjanaise doit rompre avec son pied.
  • Dans les bras de la fille, ils donnent un petit garçon pour que l'enfant mâle devienne son premier-né.
  • Puis, devant les yeux de la mariée azerbaïdjanaise, un bélier est tué, et le front et la robe sont maculés de sang - cela aidera la femme à s'entendre avec ses nouveaux parents et à devenir rapidement une véritable partie de la famille..
  • La belle-mère caresse les cheveux de la belle-fille pour que le respect mutuel règne toujours entre eux.
  • Après la tête de la fille saupoudrée de bonbons et de riz - pour beaucoup.
  • Ensuite, la mariée est emmenée dans une pièce préparée, décorée de diverses décorations, où elle accepte les souhaits de bonheur, de santé et de la naissance prochaine d'une progéniture.

Juste marié saupoudré de riz pour la richesse de la future famille

En règle générale, les copines, les frères, les sœurs, les voisins des héros de l'occasion ont bloqué la route de la maison du mari de toutes les manières possibles, les invités azerbaïdjanais prenant la mariée, demandant une petite rançon pour le laissez-passer - des bonbons ou de l'argent.

«Shah» la mariée

Shah est une décoration de mariage en bois qui combine plusieurs éléments: un miroir, des bougies, des tissus, ainsi que des bonbons, des fruits. Pour la mariée azerbaïdjanaise, il est préparé par la meilleure amie-couture. Dans la maison d'un ami décorant le shah, une promenade a lieu - les jeunes viennent y manger, boire, célébrer. Dans la soirée, un époux azerbaïdjanais arrive avec des amis, prend le shah, et après cela, ils l'amènent dans la maison d'un époux, tirant avec des fusils, chantant des chansons.

Les danses azerbaïdjanaises lors des mariages

En règle générale, pendant le mariage azerbaïdjanais, la musique nationale est jouée dans l'exécution d'instruments traditionnels, par conséquent, ceux qui sont présents dansent principalement des danses azerbaïdjanaises connues depuis l'enfance. Le mariage lui-même se compose presque de la moitié d'un programme de musique et de danse - chants et danses enflammées, tout cela se poursuit jusqu'aux petites heures du matin. Regardez la vidéo où de belles danses azerbaïdjanaises belles et énergiques ont été parfaitement exécutées pendant le mariage:

Après les traditions de mariage

De nombreuses coutumes azerbaïdjanaises passent également après le jour du mariage. Juste après la nuit de noces, des proches des deux côtés viennent regarder le drap prouvant l'innocence de la fille azerbaïdjanaise. Lorsque la pureté ne laisse aucun doute, tout le monde va prendre le petit déjeuner - les propriétaires de la maison servent du pilaf. De plus, après le mariage, pendant trois jours, la mère de la mariée azerbaïdjanaise a apporté différents plats pour nourrir les jeunes mariés..

Quitter la mariée

Après que la mariée et le marié soient entrés dans la nouvelle maison, elle ne devrait pas voir son beau-père pendant deux semaines après le mariage. Lorsque le temps requis s'est écoulé, la belle-mère met en place une table de gala, la mettant avec des plats nationaux, des bonbons, et le père du conjoint appelle la fille, lui donne un cadeau - depuis lors, elle a été officiellement adoptée par la famille azerbaïdjanaise.

Fête pour la sortie de la mariée

Après les visites de mariage

Une fois le mariage passé, une séquence obligatoire de visites est effectuée:

  • Visite à la fille. Quelques mois après l'événement, la mère du conjoint, avec la famille, prévient la nouvelle famille de sa fille de l'arrivée. Les invités arrivent, une table est dressée, après une visite, ils donnent des cadeaux aux jeunes mariés azerbaïdjanais.
  • Première visite aux parents. Ce n'est qu'après l'expiration d'une période de quarante jours après le mariage que le conjoint est autorisé à visiter le domicile parental avec son mari et d'autres nouveaux parents. Une grande fête azerbaïdjanaise y est organisée, après quoi la jeune fille reste à la maison pendant plusieurs jours. Ensuite, son mari vient la chercher - à partir de maintenant, elle peut rendre visite à des parents quand elle le veut.
  • Visites à des proches. Des proches parents du côté du mari et de la femme azerbaïdjanaise nouvellement frappés invitent les jeunes à venir dîner avec eux, à découvrir les nouvelles, à donner des cadeaux.

Vidéo de mariage azerbaïdjanais

Le mariage azerbaïdjanais est un bel événement à grande échelle. Il est plein de divers rites, traditions, coutumes, donc il suscite un vif intérêt et laisse une impression indélébile sur tous ceux qui ont assisté à un tel triomphe. Cela aidera les photos festives qui ravivent les souvenirs d'une belle journée.